Le chocolat, un héritage maya.

Le chocolat, un héritage maya.

Le chocolat chaud est une boisson très consommée au Yucatán. Sa préparation y est assez particulière et est restée jusqu´à nos jours très traditionnelle car il ne faut pas oublier l´origine de cette boisson avant qu´elle ne devienne à la mode en Europe au XVII ème siècle.

Les mayas découvrirent le cacao vers l'an 600 de notre ère. Ce sont les   premiers à cultiver les cacaoyers. Ils baptisèrent le fruit de l'arbre aux cabosses " cacau ", origine du mot cacao. Pour les anciens mayas les fèves de cacao servaient de monnaie d´échange  mais avaient également une valeur religieuse en étant associées à de nombreux rituels. Ils ont été aussi les premiers à consommer les fèves de cacao sous forme de boisson appelée "xocolatl" ou eau amère en les broyant et en les mélangeant à des épices.
La boisson au cacao continue de se préparer de nos jours dans les villages du Yucatán, mais d´une façon bien particulière, en quelques sortes un héritage des premiers mayas.  
Préalablement on confectionne les petites tablettes servant à la préparation de la boisson chocolatée. Pour cela on fait griller des fèves de cacao sur le comal (plaque en métal servant traditionnellement à faire cuire les tortillas) posé sur le feu, ensuite les fèves sont mélangées avec un peu de farine légèrement grillée sur le comal également, et des bâtons de cannelle et on broie le tout avec un moulin à main. On forme avec la pâte obtenue de petites tablettes rondes sur des carrés de papier, on les laisse sécher pour qu´elles durcissent puis on les conserve dans un pot hermétique.
                                                                                                                                                                

Pour  préparer la boisson au chocolat, on utilise un batidor, récipient fabriqué en bois dur souvent de ciricote (un arbre fruitier), muni d´ une sorte de fouet en bois, le molinillo.  Pour  une tasse de chocolat, on met dans le batidor environ un quart de tablette, une cuillère de sucre et de l´eau bouillante, on fait rapidement tourner entre les paumes de la main le molinillo,  la rotation des anneaux plongés dans le chocolat crée une mousse onctueuse. On consomme ce chocolat  accompagné de brioches rondes recouvertes de sucre ou autre pan dulce comme on appelle les viennoiseries au Mexique.

Il y a encore quelques années, chaque famille élaborait ses petites tablettes de chocolat ou les achetait à une voisine. Aujourd´hui la boisson typique au chocolat continue de se préparer de cette manière mais le plus souvent avec des tablettes de chocolat commerciales qui ont la même forme ronde et sont toujours aromatisées à la cannelle.
(Martine Bordi pour QdN)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau